Lexique arthurien

Section en construction.

Un royaume rendu désolé, stérile, à cause de son roi blessé, un royaume qu’il faut régénérer, faire reverdir ; le moyen étant la guérison du roi, l’objet le saint Graal. Voilà, pour l’essentiel, le mythe qui justifie les aventures ultimes du Cycle arthurien, ou de la Table Ronde.

Le mythe du Graal s’enracine au plus profond de l’âme ; c’est pourquoi il y a toujours une actualité de la Quête. Elle est intemporelle et, en notre époque de chaos, de troubles profonds, sa pertinence devient on ne peut plus évidente.

Citation au hasard

Grande est la force d’une armée qui tient en main non l’épée, mais le Rosaire.

— Pie XI

Commentaires récents